Contreplaqué

Le terme « contreplaqué » désigne un panneau fait de différentes couches de bois entrecroisées et dont l'âme est constituée d'une feuille de placage au fil en long, recouverte de plis croisés et balancés. Les contreplaqués existent dans un grand nombre d'épaisseurs (de 3 à 40 mm pour les plus courantes) et de plis (3, 5, 7, 9, 11, 13, 15…). Ils offrent un bon rapport qualité/prix et sont faciles à travailler (pas de sens d'usinage obligatoire). Ils sont ainsi très employés en ébénisterie, en menuiserie, en agencement, en bâtiment… Comme les lattés, ils sont couramment utilisés comme support de plaque.

Dans la majorité des cas, les bois utilisés pour la fabrication des panneaux contreplaqués sont des bois exotiques (qui se prêtent particulièrement bien au déroulage). Citons notamment l’okoumé qui est le plus employé et qui donne ce ton brun-rouge si caractéristique des contreplaqués les plus courants. Des essences européennes comme le peuplier et certains résineux sont également utilisées.

L'ensemble de la gamme des contreplaqués est disponible en normalisation CTBS (usage intérieur), CTBH (milieu humide) et CTBX (usage extérieur). Il existe également des contreplaqués spéciaux destinés à des usages précis : recouverts de films décoratifs, traités anti-poussière, cintrables pour la réalisation de surfaces galbées…

En anglais plywood
En allemand Sperrholz
En espagnol contrachapado
En italien compensato
Un panneau de contreplaqué