Un petit pont japonais

Encombrement :
L. 3 200 - l. 1 110 - h. 1 000 mm
Un petit pont japonais
Un petit pont japonais
Un petit pont japonais
Qui n’a pas, un jour, imaginé un petit pont au milieu de ses massifs de fleurs ? Voulant concrétiser cette idée, un neveu m’a sollicité pour construire ce type d’ouvrage au-dessus d’une source qui traverse son jardin. Pour moi, c’était un petit défi à relever, mais attention : la construction d’un tel ouvrage demande un équipement adapté et se fait bien plus facilement à deux. J’ai donc sollicité un ami boiseux bien équipé en machines. Réalisé en cinq jours, achat du bois compris, ce petit pont japonais fut l’occasion de riches échanges techniques et surtout d’amitié.

Alors que j’étais lancé sur la réalisation de ce petit pont dans la démarche habituelle (ébauche de plan, processus de fabrication), un ami m’a fait part d’un article paru dans une revue boiseuse américaine où était fait état de la construction d’un pont similaire. Les dimensions générales de mon projet étaient déjà établies. Toutefois la conception des deux poutres du modèle américain attira notre attention par le fait qu’elles étaient en lamellé-collé cintré ! Cette séduisante particularité a alors été retenue pour concevoir ces éléments de notre propre projet.

Pour sa durabilité et sa facilité d’approvisionnement locale, c’est le chêne que nous avons choisi pour réaliser cet ouvrage. Ce pont est donc constitué de deux poutres en lamellé-collé cintré, reliées par des lames espacées permettant une évacuation rapide des eaux de pluie et d’arrosage du jardin. Deux balustrades terminent le projet : elles sont composées de potelets surmontés d’une main courante, également en lamellé/collé cintré.

Plan complet de Jean-Marie Linard paru dans Le Bouvet n°166
disponible au sein du Recueil rouge n°28.

Un petit pont japonais


Vos commentaires

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire