Scie

Pour ce qui concerne le travail du bois, une scie est un outil de coupe qui vient séparer une pièce en deux en pratiquant une entaille dans le bois : le trait de scie. Ce trait est réalisé en enlevant de la matière, par opposition par exemple au ciseau à bois qui va trancher les fibres ou les séparer.

Une scie permet de réaliser les trois opérations primaires de découpe d’une pièce de bois :
- le délignage : scier une pièce dans le sens des fibres du bois ;
- le tronçonnage : scier une pièce perpendiculairement aux fibres du bois ;
- la refente : scier une pièce déjà débitée dans le sens des fibres (ce n’est rien d’autre qu’un cas particulier de délignage, couramment utilisé pour dédoubler une pièce sur chant).

Une scie est généralement utilisée pour le débit, c’est-à-dire pour mettre une pièce à dimension préliminaire avant dressage et corroyage. Elle permet aussi de mettre à longueur des pièces, de façonner des assemblages, ou de mettre en forme des pièces courbes ou chantournées. La scie est rarement un outil de finition : à défaut d’avoir un trait de scie d’une précision chirurgicale et un outil affûté comme un bistouri, il est souvent nécessaire d’effectuer au minimum une opération supplémentaire pour parfaire le travail entrepris (dressage du chant, recalage du bois de bout, rabotage des découpes courbes au rabot de paume ou au wastringue, dressage de la joue du tenon à la guimbarde…).

La famille des scies rassemble de très nombreux outils : scies à main (égoïne, japonaise, à cadre, bocfil…), scies à ruban, scies circulaires portatives ou stationnaires, scies à chantourner électrique, scie à panneaux

Scie à ruban : pièce de sécurité en place
Scie circulaire portative Makita 5900B